Publius

Economie

Uber entre en bourse ce vendredi ! Les détails !

uber

Uber deviendra, à partir de vendredi, un acteur majeur au sein des marchés boursiers, mais avec une valorisation bien moins élevée que celle espérée. Ce pionnier du VTC affiche une capitalisation de plus de 82 milliards de dollars, largement éloignée des 100 milliards escomptés.

Une entrée très attendue

L’entreprise spécialisée dans le développement d’applications mobiles pour véhicules, se prépare pour les plus notables entrées en Bourse jamais notées dans l’Histoire. Si Uber prévoyait une capitalisation plus élevée, la société n’apporte finalement que quelque 82 milliards de dollars.
D’après ce groupe connu à l’échelle mondiale dans la réservation de voitures avec chauffeur, le coût de son introduction en Bourse vaut 45 dollars par titre. Selon le cabinet Dealogic, cette situation place Uber au même niveau que Facebook, lors de l’entrée de celui-ci en Bourse en 2012. La levée d’argent frais relative à cette valorisation est estimée à8 milliards de dollars. Le groupe portera le symbole UBER.

La carte de la prudence

Ce geste de Uber constitue un signe de prudence. Durant quelques mois, les niveaux de valorisation seront bien inférieurs à ceux prévus, 100 milliards de dollars. L’on peut conclure que ce groupe installé à San Francisco, en Californie à procédé à une révision à la baisse de ses projets, ceci devant la déconvenue boursière de son plus grand adversaire américain, Lyft. Ce dernier avait fait son introduction en bourse en mars 2019 avec une valorisation de près de 72 Euros. Son titre connaissait une détérioration remarquable et est actuellement estimé à 55 dollars.
Bien qu’ayant traversé des hauts et des bas dans ses activités, Uber finit par figurer parmi les membres de Wall Street, une entrée qui est sans doute très attendue. Ceci classe le groupe au rang de leader mondial dans l’univers du VTC.

La vérité

Certains documents boursiers narrent cependant des chaos financiers qu’Uber devait supporter. Les chiffres d’affaires présentent une diminution remarquable, depuis les trois premiers mois de l’année 2019. Ce qui amène naturellement à une perte frôlant 1 milliard de dollars. Ceci constitue surement la raison pour laquelle le groupe prévoit de varier ses activités ; vélos, trottinettes.

Les chauffeurs toujours insatisfaits

Dans le but d’inciter davantage de clients, Uber procède à des promotions et diminutions tarifaires diverses. Le groupe compte près de 3 millions de chauffeurs, mais affirme sans ambigüité : « Un grand nombre de chauffeurs restent toujours mécontents, notamment en ce moment où nous envisageons la diminution des incitations financières.

Une autre intimidation se présente, c’est celle liée à la requalification légale des chauffeurs en employés. Compris dans cette revendication, le statut, la rémunération, etc.

Traditionnellement, il appartient au dernier entré de sonner la cloche d’ouverture à Wall Street, ce rôle incombera donc à Dara Khosrowshahi. La présence du patron fondateur Travis Kalanick, qui devait démissionner en 2017 vu des scandales répétitifs, reste encore incertaine.

Avez-vous une question?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *