Publius

Articles populaires

Petit guide du crédit immobilier : tout ce que vous devez savoir !

Le crédit immobilier est idéal pour financer un achat, des travaux de rénovation ou de construction et tout  projet se rapportant à l’univers immobilier. Les organismes financiers mais également les banques classiques ont créé des formules d’emprunt différentes, les unes aussi avantageuses que les autres. Vous trouverez sur le marché, le fameux prêt à taux zéro qui fait partie des crédits  aidés, les prêts libres et les conventionnés.

Découvrez, dans la suite de l’article,  tout ce que vous devez savoir si vous prévoyez de faire un crédit immobilier

Lexique du crédit immobilier ?

Avant de souscrire, il faut savoir que comme tous les autres types d’emprunts, le prêt immobilier est octroyé suivant des conditions bien précises. Voici quelques vocabulaires que vous aurez besoin de maitriser pour mieux comprendre son fonctionnement :

–             Le taux d’endettement : l’organisme prêteur s’en sert pour évaluer la solvabilité du potentiel emprunteur. S’il est trop élevé, les chances d’obtention de ce dernier deviennent très minces.

–             La capacité d’emprunt : il s’agit de la somme maximale pouvant être investie dans un bien immobilier. On peut le déterminer par le biais d’une simulation de prêt en ligne en renseignant l’apport personnel, le montant des charges mensuelles ainsi que de ses revenus.

–             Le capital restant dû : désigne le reste à payer. Pour avoir une nette estimation de son capital restant dû, il faut indiquer chaque spécificité de l’emprunt envisagé pendant une simulation de crédit immobilier.

–             Les mensualités : le montant dont l’emprunteur doit s’acquitter chaque mois pour assurer le remboursement de son crédit

–             Le Taux Annuel Effectif Global : l’indicateur à prioriser pour l’estimation du coût d’un prêt. La considération de cet élément est indispensable si l’on désire comparer plusieurs crédits. Tous les frais annexes ainsi que le taux nominal sont intégrés dans le TAEG d’un emprunt.

–             Les frais de notaire : à ne pas négliger, ils constituent une grande partie de l’investissement. Il peut arriver que l’institution prêteuse l’insère dans le financement. Pour le calculer, il suffit d’effectuer une simulation.

–             Le tableau d’amortissement : il s’agit d’un calendrier détaillé de l’emprunt. Tous les remboursements effectués et à réaliser y sont inscrits.

L’importance d’une simulation de prêt immobilier

Comme il s’agit d’un grand investissement, il est nécessaire de prendre le temps d’étudier chaque proposition de prêt avant de se lancer. C’est là qu’intervient la simulation, rappelons qu’il est possible de la faire en ligne. L’opération ne coûte rien, offre des résultats rapides et ne nécessite aucun engagement. Par ailleurs, les propositions affichées sont totalement ajustées aux besoins de l’emprunteur et les données obtenues sont tout à fait fiables.

 Il ne faut pas hésiter à en réaliser plusieurs pour être certain de trouver le crédit immobilier au meilleur taux ! Les comparateurs en ligne vous aideront à dresser différents scénarios. Ainsi, vous pourrez avoir une idée précise des caractéristiques de plusieurs crédits pouvant vous intéresser (montant, période de remboursement, apport personnel). Ce qui vous permettra d’avoir toutes les infos essentielles pour faire face à une négociation.

 Concrètement, comment se passe une simulation ?

Pour en faire une, vous n’avez besoin que deux éléments clés : la valeur du  montant du crédit et la valeur des mensualités que vous êtes en mesure d’honorer. L’outil en ligne se charge des calculs. Si vous voulez, au-delà d’une simple simulation, avoir un aperçu de contrat, munissez-vous des vos avis d’imposition, de vos 3 derniers bulletins de salaire et de vos 3 derniers relevés de compte.

Où souscrire un crédit immobilier ? Vous trouverez de nombreuses offres auprès des banques en ligne  telles qu’ING Direct, Boursorama Banque, BforBank, Hello Bank, Fortuneo. Comment les « pures players » doivent faire face à une très forte concurrence, ils offrent des emprunts à taux très avantageux. Cependant, si vous désirez souscrire un prêt aidé, voici quelques tuyaux :

–             Pensez à un PTZ si vous êtes primoaccédants.  Il est octroyé pour l’acquisition d’une habitation ancienne ou neuve et peut être cumulé avec d’autres crédits aidés ;

–             Le Prêt d’Accession Sociale  est accordé suivant présentation d’un justificatif de revenu. Il ne peut être couplé à un emprunt classique et ne prend pas en charge les frais de notaire.

Avez-vous une question?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *