Publius

Des idées créatives de marketing immobilier pour vos annonces

immo

Les gens n’achètent pas seulement des annonces, ils achètent des styles de vie. Il est donc important que le marketing de vos annonces immobilières ne se contente pas de répéter les spécifications et les données. Au lieu de cela, développez un récit spécial dans votre marketing de ce que c’est que de vivre dans la maison. Vous pouvez avoir l’impression d’être à court d’idées pour faire ressortir vos annonces. En tombant dans cette ornière, vous compromettez votre message et votre présentation, ce qui rebute les acheteurs potentiels. Nous avons compilé 16 idées créatives de marketing immobilier pour faire briller vos annonces :

Commencez par de solides descriptions d’annonces dans les plateformes

La plupart des clients potentiels découvrent vos annonces par le biais d’une plateforme de vente en ligne. Il est donc essentiel de rédiger des descriptions percutantes. La loi immobilière hoquet exige que vous y afficher également le prix.  Bien que vous ayez des limites quant à la portée et à la longueur de vos descriptions, incluez les caractéristiques les plus remarquables dans le texte descriptif de l’inscription. Incluez également des photos qui mettent en valeur les qualités uniques de la propriété et privilégiez les angles non traditionnels pour que votre annonce se démarque.

Optimisez vos campagnes d’annonces

Si vous espérez attirer des acheteurs qualifiés par le biais des moteurs de recherche, la recherche de mots-clés est essentielle. Nous disposons d’un excellent guide des mots-clés immobiliers afin que vous puissiez anticiper les recherches de votre acheteur cible. Une fois que vous avez identifié les expressions clés, incluez-les dans votre texte marketing et vos pages de renvoi.

Les gens n’achètent pas seulement des biens immobiliers, ils achètent des styles de vie. Il est donc important que le marketing de vos annonces immobilières ne se contente pas de répéter des spécifications et des données. Au lieu de cela, développez un récit spécial dans votre marketing de ce que c’est que de vivre dans la maison.

Vous pouvez avoir l’impression d’être à court d’idées pour faire ressortir vos annonces. En tombant dans cette ornière, vous compromettez votre message et votre présentation, ce qui rebute les acheteurs potentiels. Nous avons compilé 16 idées créatives de marketing immobilier pour faire briller vos annonces :

Commencez par de solides descriptions d’annonces

La plupart des clients potentiels découvrent vos annonces par le biais d’une plateforme vendeuse, il est donc essentiel de rédiger des descriptions percutantes. Bien que vous ayez des limites quant à la portée et à la longueur de vos descriptions, incluez les caractéristiques les plus remarquables dans le texte descriptif de l’inscription. Incluez également des photos qui mettent en valeur les qualités uniques de la propriété et privilégiez les angles non traditionnels pour que votre annonce se démarque.

Optimisez vos campagnes d’annonces

Si vous espérez attirer des acheteurs qualifiés par le biais des moteurs de recherche, la recherche de mots-clés est essentielle. Nous disposons d’un excellent guide des mots-clés immobiliers afin que vous puissiez anticiper les recherches de votre acheteur cible. Une fois que vous avez identifié les expressions clés, incluez-les dans votre texte marketing et vos pages de renvoi.

Les 5 étapes d’un regroupement de crédit immobilier

Le regroupement ou rachat de crédit consiste à combiner plusieurs mensualités de crédits en une seule. L’objectif de l’opération est de simplifier le paiement de ses factures en gardant le contrôle de ses dettes et en minimisant les risques de défaut de paiement.  Un rachat de crédit réussi permet de n’avoir qu’un seul versement à faire tous les mois, avec un taux d’emprunt réduit mais sur une durée plus longue. Pour y arriver, suivez les étapes suivantes.

Choisir les prêts à regrouper

 

La première étape consiste à sélectionner les emprunts à regrouper : crédit personnel, crédit renouvelable, crédit hypothécaire, … Chaque crédit doit être considéré avec le capital, les mensualités et le taux d’intérêt. Ensuite, il faut calculer le montant restant dû sur tous les prêts en cours de remboursement.

Préparer son dossier de rachat de prêt immobilier

 

Avant de soumettre sa demande de rachat de prêt, il faut monter son dossier incluant des documents personnels, bancaires, financiers et professionnels :

  • photocopie de carte d’identité
  • relevé d’identité bancaire
  • attestation d’emploi
  • contrats de bail ou titres foncier
  • factures d’énergie
  • avis de crédit…

Les emprunteurs disposant d’un travail stable et de revenus fixes avec un taux d’endettement inférieur à 33 % ont toutes leurs chances de faire racheter leurs dettes dans les meilleures conditions.

Déposer une demande de regroupement de prêt

 

Un endetté peut insérer une demande auprès d’une banque ou d’un courtier. Les modalités de rachat diffèrent d’un établissement financier à un autre. Pour trouver les frais et les taux de rachat de prêt les plus bas, il vaut mieux comparer. La simulation en ligne permet d’estimer le coût de son projet de rachat de prêt immobilier et de confronter les offres disponibles. L’intervention du courtier est utile pour obtenir l’offre de rachat la plus avantageuse dans son cas particulier. Ce professionnel va étudier la situation personnelle de l’emprunteur. Ensuite, il entrera en contact avec différents organismes de prêt pour lui dénicher le meilleur contrat.

Négocier le nouveau contrat de crédit

 

Un rachat de crédit signifie que l’on demande à une autre société de crédit de rembourser ses prêts en cours par anticipation contre la souscription d’un nouvel emprunt auprès d’elle. De ce fait, il est important de bien négocier ses nouvelles conditions d’emprunt pour rembourser son crédit sans difficulté. Le plus important est de parvenir à bénéficier du TAEG le plus bas. Le TAEG ou Taux Annuel Effectif Global regroupe tous les coûts d’un crédit : frais d’ouverture, assurances, garanties, etc. Le prêt le moins cher à rembourser est celui dont le TAEG est le plus faible.  Là encore, l’assistance du courtier peut être décisive car il va convaincre le prêteur de votre choix de vous accorder un crédit à taux plus bas avec des modalités de remboursement plus flexibles.

Vérifier le remboursement des prêts intégrés dans le rachat

 

Une fois le contrat de rachat conclu, vous aurez un seul créancier avec une mensualité de prêt unique, un taux unique et une seule échéance. Mais pour éviter d’éventuels problèmes à l’avenir, demandez à vos anciens prêteurs un document attestant que tous vos crédits ont été soldés avant de rembourser le nouvel emprunt.

Le secteur immobilier mis à mal par le coronavirus

Corona virus

Covid 19, ce virus venu de Chine a plongé le monde entier dans une crise sanitaire grave, sans précédent. Le confinement décidé en France depuis le 17 mars, et sensé se terminer le 15 avril 2020, a paralysé partiellement l’économie du pays. Tous les secteurs sont touchés et celui de l’immobilier en ressent les effets négatifs. Mais l’après confinement ne s’annonce pas si sombre que cela, car c’est un secteur assez solide.

Une situation morose pour l’immobilier

La hausse des prix dans l’immobilier, observée durant les deux premières semaines du mois de mars 2020, a été brutalement interrompue par le confinement, dû à l’épidémie du Covid-19. Les visites des lieux étant interdites, les procédures de signatures de compromis et de promesse de vente se trouvent au ralenti. D’autre part, des spécialistes prévoient que les banques vont se tourner vers les entreprises et rendre difficilement accessible les crédits à l’habitat pour les particuliers. Dans le domaine des transactions sur des logements anciens, un recul significatif des ventes est attendu dans le courant de 2020. Par ailleurs, une thèse plus pessimiste, présente un éventuel retour du virus, suivi par d’autres mesures restrictives qui amèneront une plus grande récession. Dans ce cas de figure, les banques seront impuissantes à redonner l’élan nécessaire à la relance de l’économie du pays, donc de l’immobilier.

Une autre incertitude pointe à la fin du confinement. Les contraintes juridiques imposées par l’ordonnance du 25 mars ralentiront le décollage du marché de l’immobilier. Les actes immobiliers programmés pendant le confinement doivent attendre 2 mois avant d’être enregistrés. Encore une perte de temps pour les professionnels du secteur. Par ailleurs, les mairies ont un droit de regard sur toutes les transactions effectuées et peuvent racheter des biens. En ce qui concerne les constructions neuves, une prolongation est accordée sur les permis de construire, à cause de la suspension des travaux.

L’immobilier, un secteur solide malgré tout

Le confinement plonge le secteur immobilier dans un contexte assez préoccupant, mais les experts se veulent confiants pour une reprise du marché de l’immobilier au mois de septembre. Cette lueur d’espoir se fonde sur la certitude que, contrairement à la crise de 2008-2009, les banques affichent une bonne santé. Cette reprise est envisageable si l’épidémie est contrôlée au début de l’été. Ensuite, les mesures économiques prises par le gouvernement et les institutions bancaires européennes joueront leur rôle de soutien du système économique. Le marché de l’immobilier reprendra progressivement. Dans les grandes villes, le marché s’appuiera sur les cadres confinés qui n’auront pas de baisse de revenus, ainsi les prix ne varieront pas trop.

Certains observateurs du marché immobilier pensent que le Covid-19 tombe à point nommé pour tempérer la hausse frénétique du prix des logements constatée ces dernières années. A ce titre, il y aurait plutôt une stabilité des prix dans les grandes villes, voire même un léger recul. Grâce au télétravail les professionnels peuvent toujours avancer dans leurs projets et rester en contact avec les clients potentiels. L’optimisme est permis. En effet, l’offre et la demande ne sont pas perturbées, car acheteurs et vendeurs sont tous bloqués. Pour soutenir l’économie, le G20 et la banque centrale vont apporter leur aide à grand coup de milliards d’euros. Par rapport aux placements bancaires, les rendements de l’immobilier sont meilleurs. Et pour finir,  l’immobilier a toujours été, et restera, une valeur refuge et un placement à long terme.

Crédit immobilier : banque en ligne vs banque traditionnelle

credit immobilier en ligne

Cela fait maintenant un an que les banques traditionnelles rattrapent peu à peu les banques en ligne dans la pratique des taux de prêt immobilier. Ainsi, une question demeure : les banques en ligne sont-elles toujours plus performantes ? La réponse est oui, mais pas d’une manière absolue. Explications.

Les taux des crédits immobiliers en ligne ne sont pas toujours les  plus faibles

La moyenne des taux de prêt immobilier est actuellement au plus bas : 1,14 % (sans l’assurance emprunteur) pour un crédit de 20 ans. Mais les banques en ligne n’ont pas pu maintenir leur taux plus faibles (0,2 à 0,4 point de moins) comparés à ceux des banques traditionnels. En effet, les taux qu’elles appliquent ne sont plus désormais les plus intéressantes du marché. Le niveau de taux d’intérêt proposé dépend maintenant du profil de l’emprunteur ainsi que de la nature de son projet immobilier. Pour obtenir le taux le plus bas, il faut toujours comparer toutes les banques existantes.

Les conditions de souscription d’un crédit en ligne restent plus flexibles

Le taux n’est pas le seul critère qui détermine l’accessibilité d’un crédit immobilier. Il faut également prêter attention aux conditions de souscription et de remboursement du crédit : l’apport personnel exigé, la durée de remboursement, le montant minimal du capital… De ce côté, les banques en ligne sont toujours plutôt souples et peuvent ainsi offrir des taux préférentiels et amoindris si le client répond à certaines exigences. Par exemple, un apport personnel de 10 % permet de réduire de 0,1 point son taux de crédit contracté chez Hello Bank. En même temps, les banques appliquent maintenant des taux compétitifs pour inciter leur client à y domicilier leurs revenus et non plus l’inverse : obliger le client à y ouvrir un compte pour bénéficier d’un taux intéressant.

Le crédit immobilier en ligne est plus rapide mais également plus limité

Le principal argument des prêteurs en ligne est la rapidité de souscription et de validation des crédits immobiliers. Effectivement, l’emprunteur n’a pas besoin de faire des visites en succursale pour déposer un dossier et décrocher le prêt car tout s’effectue sur Internet. Mais les banques physiques, à l’instar de LCL et du Crédit mutuel, offrent désormais à leur client la possibilité de soumettre  leur demande de crédit en ligne.

Néanmoins, les crédits offerts en ligne sont uniquement destinés à financer des projets simples. Il sera impossible de coupler le prêt avec un PTZ car les démarches administratives deviendront trop pesantes. En réalité, il ne sera pas envisageable de financer des terrains, des parkings, des projets de construction, des SCPI ni des défiscalisations à l’aide d’un crédit en ligne. En outre, certains organismes de prêt en ligne refuseront l’investissement en Pinel, d’autres n’autoriseront pas les ventes sur plan (Vefa), d’autres encore vont interdire les rachats de soulte. Bref, le prêt en ligne est le plus souvent dédié à l’achat d’une résidence principale ou secondaire. Mais pour des projets plus complexes, il faudra sans doute approcher une banque physique.

Acheter une maison ou un appartement en 3 étapes clés

achat maison

Devenir propriétaire est un rêve commun à de nombreuses personnes. Vu qu’il s’agit d’un investissement considérable, il faut planifier minutieusement son projet immobilier et prendre les meilleures décisions.

Préparer son projet immobilier

L’étape numéro une consiste à définir son projet immobilier avec précision. Dans cette phase, il faut choisir l’emplacement. C’est là qu’il faut se décider entre un logement en périphérie ou à proximité : du centre-ville, des transports en commun, des établissements scolaires, sanitaires et commerciaux. En achetant une maison en campagne ou éloignée de la ville, vous aurez plus de distances à parcourir quotidiennement mais vous bénéficierez sans doute d’un habitat plus tranquille ou plus grand.

Ensuite, vous devez choisir le type de bien immobilier à acheter. S’agit-il d’une maison, d’un appartement ou d’un terrain constructible ? En optant pour un appartement, soyez prêt à subir la promiscuité, les bruits et l’absence de cour.  Si vous préférez une maison, vous devrez vous préparer aux dépenses d’entretien, de rénovation et d’aménagement extérieur dans certains cas.  Tandis que si vous achetez un terrain, il faudra rechercher l’emplacement, étudier le terrain, le préparer et rechercher le style de maison ainsi que les professionnels en bâtiment pour la construire. Ce qui peut prendre beaucoup de temps.

Définir un budget

Tout en préparant votre projet immobilier, vous devez établir le budget à affecter à vos dépenses à venir. Pour ce faire, vous devez calculer l’acompte que vous pouvez déposer pour votre bien immobilier ainsi que les mensualités de crédit immobilier que vous serez en mesure de régler. Vu que l’achat immobilier requiert une somme d’argent importante, vous aurez probablement recours à un prêt pour réaliser votre projet. De ce fait, vous devez déterminer votre capacité d’emprunt. C’est-à-dire, faire la différence entre vos charges et vos revenus mensuels pour déterminer le montant d’argent que vous pouvez payer tous les mois en guise de remboursement. Dans vos calculs, comptez les frais, taux de prêt et honoraires de notaire qui vous seront facturés. Concernant l’acompte, soyez prêt à verser 20% du prix d’achat de la maison pour obtenir plus facilement votre prêt.  L’acompte est votre apport personnel, pensez à demander l’aide de votre famille ou de vos amis pour réunir la somme pour ce dépôt initial. Vous pouvez également envisager d’obtenir de l’aide (prêt à taux zéro, prêt Action logement, prêt à l’accession sociale, aides des collectivités locales et aides des caisses de retraite complémentaires).

 Trouver l’appartement ou la maison

Dans votre recherche d’appartement ou de maison, vous avez le choix entre :

  • regarder les annonces en ligne et dans les journaux
  • consulter une agence immobilière/ un constructeur
  • demander aux voisins et proches
  • faire le tour du quartier convoité

Listez les informations à vérifier dans les annonces et définissez les critères de choix de la propriété. Mettre une alerte sur certains sites internet vous permettra d’être immédiatement informé dès qu’un bien correspondant à vos attentes est disponible. Ensuite, vous devez visiter la maison, puis passer aux négociations si elle vous plait !

Comment trouver ou obtenir le prêt immobilier au meilleur taux ?

prêt immobilier

L’investissement dans la pierre reste, après l’assurance-vie, un placement très apprécié par les
Français. Cependant, de nos jours, il est presque impossible d’investir dans l’immobilier sans avoir de financement extérieur. En ce sens, il est indispensable de contracter un prêt immobilier, mais pas n’importe lequel, celui au meilleur taux. Mais comment réussir ? Suivez le guide !

Astuce n°01 : soignez votre profil

Les établissements financiers sont avant tout des établissements commerciaux. Leur objectif est de générer des revenus. Ainsi, tout investisseur désirant un prêt doit soigner son profil. De manière à gagner la confiance des établissements financiers afin de pouvoir faire jouer la concurrence.

Comment monter un dossier en béton ? Tout d’abord, si vous avez des crédits en cours réglez-les ! Si vous avez des dettes, aucun organisme prêteur ne vous accordera de prêt. Ensuite, vous ne devez avoir aucun découvert, du moins, pendant quelques mois avant la demande de crédit. Les dépenses déraisonnables et les incidents de paiements sont interdits. Un compte sain vous permet de prouver votre capacité d’épargne ainsi que votre capacité de remboursement.

En quelques mots, un bon profil signifie stabilité financière. Les banques accordent plus d’importance aux profils ayant un statut stable et sans antécédents.

Astuce n°02 : sollicitez l’intervention d’un professionnel

Une aide extérieure peut apporter beaucoup lorsqu’il s’agit de négocier le taux d’un crédit. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à vous faire épauler par un professionnel afin de mettre toutes les chances de votre côté ! Mais quel professionnel ?

Contactez un courtier en prêt immobilier, il jouera le rôle de médiateur et se chargera de trouver une solution considérant vos intérêts et ceux de l’organisme prêteur. Par ailleurs, si vous souhaitez négocier et en parallèle trouver un autre emprunt au cas où, un courtier vous sera d’une aide précieuse.

Il s’agit d’un expert en crédit en relation permanente, de par ses attributions, avec les banques. Il fait également office de conseiller et de guide. Il participe également à la collecte des documents nécessaires et veille à ce que les coûts du crédit rentrent dans les frais du potentiel emprunteur.

Astuce n°03 : choisissez un prêt immobilier abordable

Pour dénicher un bon prêt, il est essentiel de bien prendre son temps. Il ne faut en aucun cas se précipiter. Au niveau des banques, le taux immobilier représente une rémunération, un bénéfice qu’elles doivent à tout prix défendre. Ce qui explique pourquoi il est si difficile de négocier à la baisse le taux d’un emprunt. En considérant que pour faire face à la concurrence, les organismes financiers baissent considèrent déjà qu’elles font de très grandes concessions.

Comment s’assurer de réussir sa démarche de négociation ? Choisissez un prêt immobilier avec un taux bas. Plus la réduction que vous demanderez sera mince, plus vous aurez de chance de l’obtenir.

Astuce n°04 : tournez-vous vers les prêts en ligne

Effectuer une demande d’emprunt auprès d’une banque traditionnelle nécessite beaucoup de temps et de bonne volonté. Si vous avez besoin de fonds rapidement, recherchez parmi les prêts immobiliers en ligne.

L’avantage des prêts en ligne, c’est que vous avez la possibilité de faire des simulations et des comparaisons autant de fois que vous le voulez. Les comparateurs de crédit en ligne, par exemple, n’exigent aucun engagement et sont totalement gratuits. Pourtant, il vous suffit de renseigner un formulaire sur la durée, le montant demandé, la valeur des mensualités de l’emprunt que vous souhaitez avoir et vous obtenez toute une liste d’offre de prêt !

Comment savoir si un crédit est cher ou non ? Il faut se référer au Taux annuel global effectif qui englobe tous les coûts. La plupart du temps, les institutions prêteuses proposent déjà des taux assez avantageux. Il se peut même que la négociation n’ait pas lieu d’être, car si vous effectuez une simulation, vos aurez droit à des propositions déjà adaptées à vos besoins.