Publius

Auto-moto

Des aides gouvernementales pour l’achat de voiture en 2019

achat véhicule

Le pouvoir central et les régions vont accorder des aides pour l’achat de véhicule en 2019. Ces aides se traduiront par une prime à la conversion, un bonus écologique, une diminution des malus et une subvention pour un kit superéthanol E85. Comment fonctionnent ces aides ? Qui peuvent en bénéficier ? Réponses dans la suite.

L’Etat et les collectivités offrent des aides pour la migration vers les véhicules moins polluants

L’Etat prévoie des aides pour motiver les citoyens à utiliser les voitures écolos. Le gouvernement offrira une somme de 6.000 € aux français qui achètent ou louent une voiture, émettant moins de 20g/km, pour une durée minimum de 2 ans. D’ailleurs, les véhicules 100 électriques seront les seules à recevoir le bonus écologique. Tous les véhicules utilitaires et particuliers bénéficieront de cette aide. Les acheteurs recevront des aides non seulement de la part de l’Etat mais également des collectivités territoriales. Cependant, le montant maximum d’aide octroyé pour chaque voiture est limité à 27% du prix d’achat.

Une multiplication des aides offertes

Au lieu des 100.000 primes prévues en 2018, le gouvernement a versé au-delà de 250.000 primes. Le système d’aide sera d’ailleurs renforcé avec : une aide plus importante pour les voitures hybrides rechargeables et une multiplication par 2 des aides aux ménages défavorisés. Les foyers imposables devront envoyer à la casse une voiture diesel ayant reçu l’immatriculation avant 2001 ou une voiture essence ayant reçu l’immatriculation avant 1997. Ils se verront accorder 1000 € pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, rejetant moins de 130 g/km de CO2 et ayant un certificat Crit’Air 1 ou 2. Les acheteurs de voiture électrique neuve recevront 2.500 € et les acheteurs de voiture électrique de seconde main toucheront 1000 €. Concernant les foyers non imposables, ils devront mettre à la casse un véhicule diesel immatriculé avant 2006 ou un véhicule essence immatriculé avant 1997. Ils bénéficieront de 2 000 euros pour l’acquisition d’une voiture :

•             diesel ou essence,

•             neuve ou d’occasion,

•             émettant moins de 130 g/km de CO2,

•             disposant d’un certificat Crit’Air 1 ou 2.

Une subvention versée pour la conversion à l’E85

Au niveau des régions du Sud et du Grand-Est, la conversion d’une voiture essence au superéthanol E85 sera récompensée de 250 €. Le superéthanol étant plus abordable et émettant moins de Dioxyde de carbone. Toutefois, seules 10.000 véhicules recevront ce bonus. Dans les Hauts-de-France, une subvention équivalente à 30% du prix du kit de conversion sera accordée. Et à part les aides, des réductions de malus sont au programme.

Avez-vous une question?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *