Publius

Economie

Crise économique mondiale en 2019 : rumeur ou présage ?

economie

À tort, certains analystes économiques se réfèrent trop souvent à l’indice de Shiller pour soutenir la fausse hypothèse d’une éventuelle crise mondiale. Même s’il est vrai que cet indicateur permit d’établir un certain lien entre le krach boursier de 1929, la crise du début 2000 et celle de 2008, il n’y a pas lieu de paniquer. D’ailleurs, Robert Shiller, la personne à qui l’indice doit son nom, affirme que cet instrument de mesure ne sert pas à prévenir les crises. Les boursiers l’utilisent simplement pour évaluer les actions cotées en bourse par rapport aux bénéfices réels.

La bulle boursière à l’origine des crises, une prédiction mal fondée

La phobie des cryptomonnayeurs au sujet de l’éclatement des bulles a tendance à affecter la Bourse de façon exagérément irrationnelle. L’indice de Shiller sert efficacement à déterminer le cas dans lequel une société serait surévaluée sur ce marché financier. Avant la crise de 1929, l’indice se montra à son sommet et de même juste avant l’explosion de la bulle techno en 2000.
Depuis décembre 2018, on constate le même phénomène avec des summums rarement atteints jusqu’alors. Est-ce à dire que le monde s’expose à un risque de crash ? D’après ce que rapporte Hendrix Vachon, un analyste expert en économie, ce cas se présente fréquemment en cryptomonnaie. Or, un tel incident ne répercute que très faiblement sur l’économie.
Plusieurs autres paramètres rentrent en compte pour obtenir la certitude qu’un krach financier va se produire. Ils ne peuvent pas se restreindre dans la simple sphère d’une bulle boursière, aussi alarmante qu’elle puisse paraître.

Sommes-nous réellement au bord d’une catastrophe économique ?

L’économie est un système très complexe dont le fonctionnement repose sur un certain nombre de rouages. D’après, l’institut C.D Howe, le système financier et celui de l’économie en général obéissent à un cycle. Il se peut donc que le monde soit confronté à un phénomène de crise conséquent tous les 7 à 10 ans.

Chaque année, plusieurs éléments sont susceptibles de stimuler, de paralyser ou de bouleverser l’économie mondiale. Si nous prenons l’exemple du modèle économique américain, le pays a vécu un long cycle de croissance entre 1991 et 2001. Depuis 2009, les États-Unis ne cessent de battre le record de croissance. Pas plus tard qu’en 2018, le budget fédéral américain affichait une hausse de 400 millions de dollars. Cela en partie grâce à des mesures d’imposition protectionnistes.

Jusqu’à l’heure, il n’y a pas lieu de craindre une crise. D’ici 2020 à 2021 cependant, il faudra se préparer. Selon certains experts, quand ces mesures cesseront de prendre effet et que la hausse de taux d’intérêt freinera l’inflation, il y a des risques que l’économie mondiale retombe en récession.

Entre raison et psychose : comment protéger ses placements ?

Les phénomènes de crise sont presque inévitables même si pour la plupart, ils sont prévisibles. Pour s’en prémunir, il est recommandé :

  • D’investir de façon plus rationnelle ;
  • De diversifier ses placements ;
  • D’éviter le surendettement ;
  • De gérer ses avoirs à bon escient ;
  • De mettre un peu d’argent de côté.

Avez-vous une question?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *